04/02/2013

Steadicam Merlin et Sony VG 20

J'avais acheté ce Steadicam Merlin pour mon ancienne  V1, mais m'en étais assez peu servie ( l'ensemble était un peu trop lourd, et fatigant à utiliser)

Steadicam_Merlin_Hire.gif


J'avais fait ensuite quelques images avec le petit HC9 puis le CX700 ( un peu trop léger)
L'an dernier je m'étais limitée au petit frère le "Smoothee" très efficace avec une GoPro
Le gabarit de la VG20 est parfaitement adapté, et l'utilisation d'objectifs non stabilisés incite à utiliser un steadicam.
J'ai fait un essai rapide avec le Sigma 30mm/f2.8, c'est compatible et pas trop difficile à équilibrer, mais les meilleurs résultats, sans surprise, sont obtenues avec le 16 mm/f2.8 ( auquel je vais sans doute offrir le complément grand angle)
Voici les résultats de mes premiers tests:


-Sortie nocturne avec nuit noire à l'île de Nantes. Le Sony Pancake 16 mm s'en tire pas mal en faible lumière, gain entre 15 et 21. Un peu difficile de bien exploiter le Merlin dans cette obscurité ( bulle de niveau à peine visible)

 

-pour bénéficier de grands espaces dégagés et sans vent, j'ai arpenté le tout nouveau parking du Centre Atlantis à Saint Herblain(44) Du vert, du rose, de l'orange...çà ne manque pas de couleurs! Encore un peu de mal avec l'horizontalité....

 

 

-Presque pas de vent dimanche 3 février. Petite promenade au Val de Chézine parmi les joggers. J'ai eu l'impression de mieux maîtriser l'engin...Mais çà balance encore un peu par moments.

Arrivée du Sony NEX VG 20

Arrivée du petit dernier le NEX VG-20 Sony, un caméscope à grand capteur construit sur la même base que la gamme NEX des réflexes "hybrides" de Sony.
Prix raisonnable, le successeur VG 30 vient de sortir, son objectif est muni d'un zoom motorisé c'est pratiquement la seule amélioration ( si on excepte les quelques 500 € de différence sur le prix.
Le VG 20 me suffit amplement, l'intérêt du zoom motorisé m'échappe un peu...

sony-vg20.jpg


 
Oui, c'est un modèle de la gamme "handycam" donc "amateur", contrairement à mon EX1R que je souhaitais doubler d'un appareil plus léger ( début de tendinite à l'épaule droite) et discret ( notamment en voyage). J'ai bien un CX700 ( doublé du petit étanche GW55) mais je le considère comme un "bloc-note", l'image, bien que sans grand défaut, me semble plate, et ne laisse pas beaucoup de place à la créativité.
Dès les premières prises de vue avec le VG20 et son objectif stabilisé 18/200, j'ai été emballée...Presque autant que lorsque j'ai pris en main l'EX1R.
Le piqué n'est pas exceptionnel, mais l'image a une profondeur que je n'imaginais pas, et la gestion des contrastes   de lumière est bien supérieure à celle de la CX700. ( pas loin de l'EX1R)
 La colorimétrie douce me plaît énormément, jusqu'à présent, je n'ai effectué aucune correction colorimétrique sur les rushes..
Micro très bon pour capter l'ambiance sans trop de bruits parasites.
Ce qui m'enchante est sans doute cet aspect cinema, obtenu surtout grâce au grand capteur et  à la réduction de la profondeur de champ et un peu  grâce aux modes progressifs ( 25p et 50p)

J'ai rapidement complété avec un Sigma 30 mm /f2.8 et un "pancake" sony 16mm/f 2.8, deux objectifs très honnêtes et pas ruineux.
Jusque là j'ai filmé principalemnt sur monopode "amélioré" ( avec les petites pattes et une rotule)
Le steadicam Merlin que j'utilisais peu depuis la vente de la V1 a repris du service: parfait avec le VG20+16mm ( 750g)
Quels points seraient améliorables?


- seul le 18/200 est stabilisé, les autres doivent être utilisés sur pied ou steadicam.
-les boutons permettant de passer du focus auto à manuel, le bouton qui commande l'assignation  de la molette et la molette elle-même sont horriblement mal placés, difficiles surtout à atteindre quand la cam est sur un support.
-moirage et aliasing. Oui il y en a!

Première vidéo avec le 18/200 sur monopode. Matin brumeux, lumière douce bien rendue. 

Deux petits tests du Sigma 30mm. C'est déjà un peu plus difficile de filmer à la volée. L'autifocus ne peut pas tout faire. Cet objectif sera plutôt réservé aux scènes sombres et aux tournages sur trépied.

 

Premier test du Pancake 16 mm
Le grand angle permet de s'affranchir du trépied. Peu de déformation, une belle impression de porfondeur sur les images de paysages.

 

Training Steadicam merlin

31/12/2012

Sony Action Cam: suite....

La Sony Action Cam a bien tourné depuis son achat  et je n'ai pas grand chose à lui reprocher. La coloration cyan un peu criarde qui apparaît sur le ciel dans les conditions d'élairage difficile se corrige aisément au montage ( correction colorimétrique triple mode: il faut surtout désaturer à bloc  dans les tons clairs, si besoin déplacer un peu, prudemment, le curseur de balance)

 L'autonomie même avec Wifi est excellente, plus de 2 h, çà couvre largement une session de windsurf hivernale.
J'ai continué à tester  beaucoup de fixations et de modes de filmage en windsurf. Le 1080 à 30 ims en 120° avec steadyshot est vraiment le meilleur moyen de filmer du casque, à condition de trouver le bon emplacement, car faute d'un accessoire pas encore dispo, pas moyen de changer l'inclinaison. On arrive à cadrer correctement les autres planchistes, sans trop prendre de risques ( avec 170°, c'est plus difficile, sur la GoPro on y est obligé car le 120° sans stabilisateur est à peine regardable.
Penser à filmer aussi en 720p à 120 ims pour faire des ralentis.
Pour des images "à la volée" en pleine ville, elle fait merveille. Quasiment plus besoin de steadycam.

Malgré ses qualités, l'Action Cam reste une petite caméra de sport dont les images ne peuvent égaler celles d'un bon caméscope haut de gamme comme le CX700.
Ci-dessous un petit comparatif "side by side". La différence de frame rate ( 50ips pour le cx700 et 30ips pour l'AS15) n'a pas gêné outre mesure le montage sur Edius ( time line 50IPS)

 

comparatif sony AS15 et CX700 from opop on Vimeo.